Kim Chee à ma façon

Si j’en ai déjà goûté (et apprécié), je n’ai jamais préparé de Kim Chee traditionnel… Je n’ai jamais tout ce qu’il faut au bon moment, et je l’adapte donc à chaque fois au contenu de mon garde-manger. Le premier que j’ai préparé était au chou rouge et à la pomme. Il était très bon et la couleur était ravissante… mais la structure du chou rouge m’a obligée à le couper en petits morceaux dès la préparation : on perd en esthétisme et surtout en praticité à l’utilisation !
Pour mon second essai j’ai refait exactement le même mais je n’ai pas pu le goûter… puisqu’il a pris l’eau dans l’inondation de notre cave pendant la première phase de fermentation. J’ai tout juste eu le temps de le prendre en photo :

kim chee chou rouge
Souvenir de ce magnifique kim chee que je n’ai jamais pu goûter 😦

Il y a quelques mois j’ai eu l’occasion d’acheter un chou chinois(bio et cultivé en France, évidemment !), et je me suis donc lancée dans un troisième essai… Il n’en reste quasiment rien aujourd’hui, mais cette fois-ci c’est bien dans nos estomacs qu’il a disparu 😉

kim chee roulé
Il est peut-être moins coloré que la version « tradi », mais je l’aime ❤

Je vous propose donc aujourd'hui la recette de cette version de saison (avec poireau et poire).
Pour une version plus traditionnelle, je vous renvoie à la vidéo de Peaceful Cuisine… et pour plus d’informations sur la lacto-fermentation, le site nicrunicuit est une mine d’or.

Kim Chee koaneba

Kimchi
Préparation 10 min
Salaison 6 h
Quantité 1 chou
Ingrédients

  • 1 chou chinois
  • 150 g de gros sel (de mer)
  • 1 poire Williams
  • 3 gousses d’ail
  • 10 g de sucre complet
  • une dizaine de piments oiseau
  • environ 80 g de poireau émincé
  • 7 g de gingembre (frais si possible, sinon en poudre)

Instructions

  1. Coupez le chou en 4 dans le sens de la longueur (comme sur la photo).
  2. Réservez la moitié du gros sel. Insérez le reste entre les feuilles du chou.
  3. Placez le chou dans un grand récipient, répartissez dessus le reste du sel et couvrez d’eau.
  4. Laissez reposer le chou dans sa saumure pendant au moins 6 heures.
  5. Rincez plusieurs fois le chou à l’eau claire et laissez-le égoutter.
  6. Préparez le reste des ingrédients : émincez le poireau, l’ail, la poire, les piments et le gingembre (si frais).
  7. Dans un bol, mélangez ce que vous venez de couper avec le sucre, et laissez reposer le temps que le chou soit bien égoutté.
  8. Répartissez ce mélange entre les feuilles de chaque quart de chou.
  9. Placez les morceaux de chou ainsi garnis dans un bocal. Le but est de laisser le moins d’air possible pour que la lacto-fermentation se fasse dans les meilleures conditions : n’hésitez donc pas à tasser. Ceci dit, ne remplissez pas vos bocaux à ras-bord, la préparation va rendre du jus…
  10. Réservez à température ambiante pendant deux jours, bocal fermé. Au cours de ces 48h, tassez à nouveau le chou une fois ou deux.
  11. Placez ensuite votre bocal de Kim Chee au frais. Vous pourrez commencer à le déguster une semaine plus tard.

Commentaires
Bien préparé, le Kim Chee se conserve plusieurs mois. Bien sûr, son goût évolue dans le temps, et devient plus fort et acide au fil des semaines.

Et vous, vous êtes adeptes de la fermentation aussi ? Qu’avez-vous testé, que me conseillez-vous ? J’attends avec impatience vos retours.

A très bientôt 😉

Tih’a


Épinglez cet article sur Pinterest :

 


Retrouvez-moi sur Instagram :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :